La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve

Retour

La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve

Vendredi, 30 Novembre 2018

La Tournée Québec Cinéma s’est arrêtée à St-Jean de Terre-Neuve du 14 au 17 novembre dernier. Tant au Memorial University qu’au Centre des Grands Vents, c’est avec beaucoup de générosité que les réalisateurs Serge Giguère (Les lettres de ma mère), Pascal Plante (Les faux tatouages), qui s’est entretenu avec le public en vidéoconférence, et François Bouvier (La Bolduc), ont rencontré les amateurs de cinéma curieux et avides d’en savoir plus sur la démarche, l’expérience et la vision des cinéastes invités.

Projeté au Nifco, le programme Wapikoni a rassemblé les cinéphiles autour du talent des jeunes cinéastes des Premières Nations. Leur créativité, l’originalité et la qualité de leur proposition suscitent toujours l’émotion et sensibilisent le public aux divers enjeux qui les concernent. Une soirée nourrie d’échanges sur la riche culture autochtone et son cinéma, le projet mobile et l’approche Wapikoni.

Merci FFTNL-Réseau culturel francophone de Terre-Neuve-et-Labrador, à l’Association communautaire francophone de Saint-Jean, au Memorial University, au NIFCO, au Nickel Film Festival, au Conseil scolaire francophone de Terre-Neuve-et-Labrador, à la Fédération des parents francophones de Terre-Neuve et du Labrador et au journal Le Gaboteur pour l’accueil lors de la venue de la Tournée Québec Cinéma! Merci au public présent! À l’an prochain!

Retour sur nos invités en quelques citations

« Tout jeune, à l’université, j’étais fasciné par l’œuvre de Pierre Perreault … 2-3 ans plus tard, je travaillais avec lui! C’était extraordinaire! »

« J’ai beaucoup voyagé pour présenter Les lettres de ma mère… Au Québec, au Canada, en Europe… je suis très content… Ici, à St-Jean, il s’agit probablement d’un de mes derniers grands voyages… »

Serge Giguère réalisateur, Les lettres de ma mère

« J’espère que le film vous a replongé dans votre premier amour, dans ces premiers moments… J’ai créé ces personnages pour qu’ils deviennent vos amis. »

« Ce que j’ai appris de ma pratique du court métrage c’est l’économie des plans. Dans Les faux tatouages, je présente Théo en trois plans sans dialogue, et c’est suffisant pour piquer votre curiosité. »

Pascal Plante réalisateur, Les faux tatouages

« D’habitude, on demande aux figurants d’apporter leurs vêtements… pour La Bolduc, on a dévalisé les costumiers de Montréal… et on a trouvé des figurants qui entraient dans les costumes! »

« Je voulais être directeur photo et un jour un ami m’a dit «on fait un film, tu seras réalisateur»… depuis, ça n’a pas arrêté! »

François Bouvier réalisateur, La Bolduc

La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_0 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_1 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_2 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_3 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_4 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_5 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_6 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_7 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_8 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_9 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_10 La Tournée à St-Jean de Terre-Neuve_11

Par: Charles-Henri Ramond

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer